20160415_110845

20160415_110908

 

Dans ma boulangerie habituelle, je vois souvent ce fameux "gâteau mousseline".

A chaque fois, je me dis qu'il va falloir que j'en achète, que je le goûte, je résiste, je résiste et finalement je cherche sur le net et je trouve la fameuse recette.

Enfin, je la trouve, ça doit bien faire plus de 6 mois, je l'avais mise de côté, et là bim, je fais du tri et elle ressort. Alors je me dis, si ça c'est pas un appel de détresse.

Du coup, voilà je la fais cette fameuse recette. Je pousse même le vice, je l'emmène chez des amis, je suis joueuse ...

Et finalement le coup de grâce, c'est à se damner, tout le monde veut la dernière part, si si je vous jure, je ne mens pas.

Du coup, je décide de changer mes publications et je la passe en tête.

C'est hyper simple à réaliser, 4 ingrédients, oui c'est tout.

Cette recette permet d'utiliser ses blancs d'oeufs, les fameux dont on ne sait quoi faire, et bien maintenant, j'ai même hâte d'avoir de prochains blancs d'oeufs !

Allez, on se lance ...


INGREDIENTS
5 gros blancs d'oeufs
60 g + 40 g de sucre en poudre
60 g de maïzena
1 sachet de sucre vanillé

Sucre glace pour la déco

Préchauffez le four à 180°.

Mélangez la maïzena, les 60 g de sucre, le sucre vanillé et ajouter une pincée de sel. Réserver.

Montez les blancs en neige ferme. Ajouter les 40 g de sucre en 3 fois tout en continuant à battre, jusqu'à l'obtention d'une meringue.

Pour celles qui ont un thermomix, on oublie, on sort juste le bon vieux batteur électrique.

Incorporez un peu de meringue à la préparation sèche en soulevant la masse de bas en haut, continuez à ajouter petit à petit la meringue en plusieurs fois.

Il faut que le mélange soit homogène mais il ne faut pas mélanger trop vite, il faut que la texture soit encore identique à de la meringue.

Beurrez un moule à kouglhof ou savarin et verser la pâte.

Lissez la surface.

Enfournez pour 30 mn, vérifiez à l'aide du cure dent, il doit ressortir sec.

Laissez refroidir un peu et démoulez.

Une fois que vous l'aurez goûté, vous voudrez en reprendre une part.

 

20160415_153602